Historique

Le réseau REDFORD – Education, Formation, Développement fut crée en 1995 en vertue des conventions bilatérales signées entre l’Université Paris XII- Val de Marne (France) et des universités latinoaméricaines. Ces conventions, inspirées par la faculté de Sciences Sociales de l’Université de Paris XII ont donné lieu aux premiers échanges qui datent du mois de février 1990.

  • 1990: La faculté de Sciences de l’Education et de Sciences Sociales de l’Université de Paris XII (France) signé des conventions bilatérales avec l’Université de de la frontera (Chili) et l’Université Arcis de Santiago. Cette phase s’achève avec la signature de deux conventions bilatérales et la décision d’organizer et de proposer deux masters au Chili.
  • 1993: Convention avec l’Université del Norte (Colombie).
  • 1995: Création du réseau Redford International-Education, Formation, Développement. Loi 1901.
  • 1996: Convention avec l’Université de Antioquia (Colombie), l’Universidad de Londres (Angleterre), et l’Université Autónoma de Madrid.
  • 1999: s’unissent à ce processus l’Université de la Havane (Cuba), l’Université de Colima (Mexique), l’Université de Costa Rica et la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (République Dominicaine).
  • 2000: Convention avec l’Université Autonome du Yucatan – Merida (Mexique).
  • 2001, le réseau accueille l’Université Pontificia Catholique de Valparaiso (Chili)
  • 2001, c’est aussi l’année d’intégration de l’Université Autonome du Yucatan de Merida -UADY-  (Mexique)
  • 2002, a été l’année d’accueil d’une autre université chilienne, celle de Los Lagos (Chili)
  • 2006, le réseau intègre l’Agence Régionale d’Amélioration des Conditions de Travail de Martinique (ARACT), compte tenu, notamment, de son partenariat avec l’Université des Antilles et de la Guyane, renforçant ainsi un champ d’étude mettant en jeu la relation formation – travail, dans la perspective d’un renforcement des liens avec la Caraïbe.
  • 2008, année au cours de laquelle le réseau a accueilli l’Université Quisqueya d’Haïti, soucieux de montrer son intérêt pour l’accompagnement du développement d’établissements d’enseignement supérieur inscrits dans des zones de mal développement.
  • 2009, deux nouveaux établissements ont sollicité leur admission au sein du réseau : l’INTEC de Saint-Domingue (République Dominicaine), et l’Université de Léon – de l’Etat de Guanajuato (Mexique).
  • 2010, trois autres établissements sont devenus membres du réseau: l’Université de Lisbonne (Portugal),  l’Université Pontificia Catholique de Lima (Pérou), et celle du Québec de Montréal –UQAM- (Canada).
  • 2011, ce sont deux nouveaux établissements qui ont demandé leur entrée dans le réseau : l’Université de Grenade (Espagne) et celle de Caldas – Manizalès (Colombie).
  • 2012, l’Université Ca’Foscari de Venise (Italie) a adhéré au réseau REDFORD-international.
  • 2014, a été l’année d’adhésion de l’Université de Séville (Espagne).
  • Après une première présentation de sa candidature en 2014, l’Université Catolica de Pereira (Colombie) présentera sa candidature officielle à l’intégration au réseau REDFORD en Mars 2015.

Les membres associés permettent aux étudiants de réaliser, en dehors des enseignements suivis dans leurs universités en coordination avec l’Université de Paris Est Créteil, des séminaires semestriels (5 au total) pris en charge par des enseignants de l’UFR de Sciences de l’Education et de Sciences Sociales de l’UPEC ou appartenant à une institution européenne associée (Université Autónoma de Madrid, de Seville, de Lisbonne, de Venise… ou d’Amérique Latine) dans leur pays. Ensuite ils participent à un congrès international organisé par REDFORD dans une institution européenne ou d’Amérique Latine. Enfin, ils assistent à un séminaire intensif d’un mois dans l’UPEC à Créteil pour obtenir un Master en double diplôme.

Tout au long de ces années, grâce aux liens établis par REDFORD, de nombreux groupes d’étudiants des universités partenaires (soit près de 200 étudiants), en particulier de l’Université del Norte (Barranquilla), de l’Université Autonoma de Yucatan (Merida) et de l’Université de Caldas (Manizalès), de l’Université Quisqueya d’Haïti, ont obtenu un Master de l’Université de l’Université Paris Est Créteil (Maîtrise en Sciences sociales – Education, Travail, Formation) tandis que plus de 500 ont suivi des séminaires de formation et obtenu un master de leur université d’origine. »

Espagnol